Développer l’écoute-active: Les bons auditeurs.

Pensez à quelqu’un que vous connaissez, à qui il est facile de parler parce qu’il ou elle vous écoute. Vous souvenez-vous des qualités et des comportements de cette personne qui on fait que vous vous sentiez à l’aise.

Vous savez les bons auditeurs :
  1. Réduisent au minimum ou enlèvent les obstacles à la communication qui sont susceptibles de menacer leur efficacité.
  2. Se placent physiquement face à l’interlocuteur et lui prêtent attention.
  3. Écoutent l’intention ou le but de l’interlocuteur et les confirme verbalement.
  4. Confirment le contenu de la demande de l’interlocuteur. (Qui, quoi, où, quand et comment.)
  5. Reconnaissent le niveau d’émotion démontré par l’interlocuteur.
  6. Résument et partagent leur perception de ce qui est demandé.
  7. Ne se hâte pas d’apporter des solutions ou des conseils
  8. Se laisse guider par le Saint Esprit
  9. Indiquent le niveau de réponse qu’ils pourront apporter.
  10. Proposent une solution de rechange s’ils sont incapables d’apporter la réponse requise. 
Publié dans Écoute-active, Savez-vous écouter | Laisser un commentaire

Développer l’écoute-active: Le saviez-vous ?

  • On n’a pas enseigné l’écoute à la plupart d’entre nous, mais nous passons environ la moitié de notre temps à écouter.
  •  Environ 50 % des malentendus se produisent parce que les gens n’écoutent pas de manière efficace.
  • Certains d’entre nous pensent qu’il est plus important d’être entendus que d’écouter une autre personne.
  • Les gens pensent que simplement parce qu’une personne a la capacité d’entendre, elle peut aussi écouter activement.
  • Beaucoup d’entre nous n’ont jamais entendu dire que l’écoute active est importante.
  • Quatre-vingts pour cent des communications interpersonnelles sont non verbales.

Publié dans Écoute-active, Savez-vous écouter | Laisser un commentaire

Développer l’écoute-active: Savez-vous écouter ?

L’expression « Que celui qui a des oreilles écoute… » revient huit fois dans, le seul livre de, l’Apocalypse. L’emphase, dans ce livre, est donc mit sur l’écoute et particulièrement sur ce que : « l’Esprit dit aux églises. » Il est donc important d’apprendre à écouter. Quelqu’un a déjà dit et vous le savez surement : « Si nous avons deux oreilles et une bouche c’est pour que nous écoutions deux fois plus que nous ne parlions. »
Nous avons souvent parlé, lors de la formation, que votre rôle était beaucoup un rôle de facilitateur, c’est-à-dire quelqu’un qui voit au bon déroulement de la rencontre. Quelqu’un qui dirige les questions. Votre rôle est beaucoup plus que cela. Votre rôle est d’être une oreille pour ceux et celles qui désire partager les moments difficiles qu’ils vivent.
Il est important de comprendre que ces moments ne doivent pas être forcé, mais plus tôt encouragé ou encore être prêt à les entendre lorsqu’il on besoin.
Une personne qui écoute avec empathie est totalement dédiée au moment présent. Elle remarque les comportements de l’autre personne, elle reconnaît certains signaux d’hésitation, de doute ou d’approbation. Une personne qui écoute avec attention influence son interlocuteur à écouter de la même façon, mais également elle l’encourage à continuer à parler.
Il n’y a rien de plus frustrant pour une personne qui est entrain de se confier de s’apercevoir que la personne en face d’elle ne l’écoute plus. Elle est partie dans ses pensées ou dans ce qui la préoccupe. Pis encore, elle est entrain de chercher une réponse ou une solution pour la personne qui se confie à elle. Écouter n’est pas trouver des solutions.
Ce n’est pas toujours nécessaire d’avoir une réponse ou une solution. Parfois le fait d’écouter la personne parler lui permet de libérer de la pression et par le fait même lui permettre de mettre de l’ordre dans ses pensées et de s’apercevoir que la solution; cette personne la possède déjà.
Finalement, écouter fait parti intégrante de la vie du chrétien. Le mot écoute revient plus de 200 fois dans la Bible. L’écoute est donc, une partie importante de ce que nous devons faire.
Publié dans Écoute-active, Savez-vous écouter | Laisser un commentaire

Développer l’écoute-active: Savez-vous écouter ? (Test)

Je vous propose un petit test qui vous aidera à vérifier si vous savez écouter. 





Si vous avez obtenu un résultat de moins de 70 points, vous devez faire un efforts pour améliorer vos aptitudes à écouter!

Publié dans Écoute-active, Savez-vous écouter, Test | Laisser un commentaire

Graphique de la moyenne de participation dans les groupes de croissances.

J’ai voulu vous partager ce graphique. Chaque semaine vous me faites parvenir vos présences et voici ce que ça donne pour les trois premiers mois de compilation. C’est au delà de nos attentes. C’est bénissant de voir l’église participer autant. Gloire à Dieu.


Denis Thibeault

Publié dans Moyenne | Laisser un commentaire

Agenda

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

Question de la semaine 30 mai au 5 Juin 2010

L’ENGAGEMENT TOTAL RADICAL DU DISCIPLE


Notes: Il est possible qu’en posant la première question vous obteniez des réponses aux questions subséquentes. Vous pouvez également approfondir certains propos soulevés par les participants. Laissez-vous guider par le Saint Esprit. De plus, je crois que le dernier point (5) ne devrait pas être négligé.


1. Relire ensemble le passage de Luc 9.57-62


2. Expliquez-nous comment vous perceviez ce texte auparavant ? 


3. Dans le message de dimanche dernier qu’est-ce qui vous a plus interpellé ou parlé ? Ex: Un propos, un exemple, une illustration, la nécessité de s’engager avec de bons motifs, l’engagement immédiat, s’engager sans retourner en arrière ou autre.)


4. Au début de ma vie chrétienne, où est-ce que je me situais ? (mauvais motifs, demande du temps ou veux retourner en arrière.)

Notes: Ce dernier point (5) porte plus sur une réflexion personnelle et une invitation à prier afin de se donner entièrement au Seigneur ou encore à lui remettre certaines parties de notre vie que nous refusons de lui donner. Amenez votre groupe en prière sur ce sujet. Comme facilitateur il serait important que vous puissiez diriger ce temps de prière et de réflexion afin d’amener les gens à réfléchir sur leur engagement face au Seigneur. N’oubliez pas la réponse que chacun fera au Seigneur ne vous concerne pas. C’est entre la personne et Jésus seulement.

5. Maintenant, j’en suis où dans ma marche avec le Seigneur ? Est-ce que je suis engagé ? Comment est-ce que je suis engagé ? Qu’est-ce que je peux faire maintenant afin de me donner entièrement au Seigneur ?

Bonne soirée

Denis Thibeault






Publié dans 2010, Engagement, Juin, Questions de la semaine | Laisser un commentaire

Question de la semaine 23 au 29 mai 2010

LA BEAUTÉ QUI PLAÎT VRAIMENT AUX YEUX DE DIEU

Question d’ouverture/brise glace (amenez-la très naturellement) : Trouvez-vous que pst Benoit avait raison de dire que nous sommes submergés par toutes sortes de messages trompeurs en ce qui a trait à la beauté? Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans cette réalité?

1.     Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans le message de dimanche dernier?
2.     Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver dans une situation qui peut s’apparenter à celle que Léa a vécu? (Pistes de réflexion : injustice, être désavantagé, être trompé, être utilisé,
3.     Selon vous, est-ce que la vie est toujours juste? Justifiez votre réponse. Comment réagissez-vous lorsque vous êtes victime d’injustice?
4.     Genèse 29.31 soutient que « L’Éternel vit que Léa n’était pas aimée… ». Croyez-vous que Dieu sait vraiment ce que vous vivez et ressentez à tout moment? Si oui, qu’est-ce que ça provoque en vous l’idée que Dieu soit au courant de votre situation et qu’il n’intervienne pas pour remédier à la situation?
5.     Léa semble avoir mis beaucoup d’espoir et d’énergie afin de devenir « l’amour » de son mari? Quels ont été les « Jacob » dans nos vies après lesquels nous avons soupiré et qui nous ont finalement déçus?
6.     À la naissance de son 4e enfant, Léa semble avoir expérimenté un point tournant (« Cette fois, je louerai l’Éternel! » Genèse 29.35)? Racontez-nous une expérience similaire que vous avez vécue personnellement.
7.     Vous arrive-t-il de poser la question « Pourquoi? » au Seigneur? Qu’est-ce qui sous-tend cette question selon vous? Quelle question serait-il préférable de poser à l’avenir?
8.     Je joins à cette série de questions un complément de mes notes d’études pour mon message sur Léa. Si vous le jugez pertinent, vous pourrez les communiquer aux membres de votre GC.


Notes supplémentaires

L’histoire de Léa nous enseigne une autre leçon importante :

Lorsque vient le temps d’évaluer ce qu’a été notre vie et l’héritage que nous laissons derrière nous, il nous manque toujours plusieurs éléments.

Voici ce que Léa ignorait au moment de sa mort :

·       Que son mari insisterait pour être enterré avec elle et non pas avec sa sœur Rachel.
·       Que Moïse, son descendant (de la tribu de Lévi), libérerait le peuple d’Israël et qu’il écrirait tout le Pentateuque à savoir : Genèse, Exode, Nombre, Deutéronome, Lévitique.
·       Que Boaz, son descendant, marierait Ruth et que de ce couple découlerait un peu plus tard les naissances de David et de Salomon de qui ont tient les livres suivants : Psaumes, Proverbes, Ecclésiastes et Cantique des cantiques.
·       Que parmi ses descendants, on retrouverait entre autres tous les grands rois du royaume de Juda.
·       Que toutes les lignées des sacrificateurs et des prêtres en Israël seraient en fait ses descendants.
·       Que parmi ses descendants, on retrouverait plusieurs des plus grands prophètes qu’Israël ait connus : Esaïe, Jérémie, Ezéchiel, etc.
·       Qu’Élisabeth Zacharie et par le fait même Jean-Baptiste, qui a préparé le chemin pour la venue de Jésus, étaient tous de la tribu de Lévi. Donc, des descendants de Léa.
·       Que Marie et Joseph étaient des descendants de Juda, donc des descendants de Léa.
·       Que Jésus lui-même, i.e. le Sauveur du monde, serait également parmi ses descendants.

En d’autres mots, Léa ignorait qu’elle était en train de devenir une pierre angulaire de l’histoire de l’humanité, que le salut de l’humanité passerait par elle, que son histoire serait lue et racontée sur tous les continents de cette terre.
Publié dans 2010, Beauté, Mai, Questions de la semaine | Laisser un commentaire

Évitons le langage religieux

En d’autres termes, il s’agit ici de tout le langage purement évangélique qui nous est propre alors que beaucoup de personnes extérieures à l’église n’y sont pas habituées.
Combien d’entres seraient capables de comprendre, d’un seul trait, un cours de physique nucléaire sans avoir jamais étudié la question ?
Si on veut que les personnes non-chrétiennes soient touchées par le message et le comprennent, il est nécessaire que notre langage soit le plus abordable possible. 
Si nous accueillons une personne nouvelle dans nos groupes de croissance il est primordiale de s’assurer qu’elle comprenne ce que nous disons. 
Cela fait penser à ce prédicateur qui, chaque dimanche, à la sortie de son culte demandait à des enfants de 6 à 8 ans s’ils avaient compris son message, pour s’assurer que tous l’aient bien compris.
Remplaçons donc les termes comme l’Agneau, la rédemption, la repentance… par des mots plus simples et connus de tous qui veulent dire la même chose.
On utilise ces termes de manière tellement mécanique, sans penser que la personne à qui l’on témoigne n’en connaît pas (ou très peu) la signification.
Peut-être sera-t-il nécessaire de paraphraser, (cela signifie de dire en plusieurs mots ce que l’on peut dire en un seul). Cela permettra aussi d’être beaucoup plus explicite et compréhensible.
En résumé, attention lorsque nous témoignons aux mots que nous employons.
Publié dans Conseil, Éviter le langage religieux, Langage religieux | Laisser un commentaire

Comment rendre son témoignage

Une réflexion préalable à tout témoignage
Prenez une feuille et répondez aux différentes questions sincèrement.

Témoin par mes paroles :
Jésus a dit : « raconte tout ce que Dieu t’a fait » (Luc 8 :39)

Les premiers disciples ont témoigné de leur foi : 
« ceux qui avaient été dispersés, allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle » (Actes 8:4)
Qu’ont-ils dit dans leur témoignage ?
¨ Jean 1 : 29 « (il) ôte le péché du monde »
¨ Jean 1 : 41 « nous avons trouvé le Messie »
¨ Jean 4 : 29 « il m’a dit tout ce que j’ai fait »
¨ Psaumes 71 : 15-16 «je dirai tes ouvres puissantes, je rappellerai ta justice, la tienne seule, j’annoncerai tes merveilles»
1. L’exemple de Paul
Le témoignage de Paul dans Actes 26 :1-29 est un modèle biblique soulignant
trois aspects de sa rencontre avec Christ : avant, comment et après.
    a) AVANT sa rencontre avec Jésus, la vie de Paul était (Actes 26 : 4-11) :
    b) COMMENT Paul a-t-il a rencontré Jésus (Actes 26 : 12-18) :
    c) APRES sa rencontre avec Jésus (Actes 26 : 19-23) :
 2. Votre témoignage personnel
Essayez de vous souvenir des choses que vous ressentiez comme mauvaises, vos problèmes avant votre conversion. 
  • Comment étiez-vous ? 
  • Vos motivations, votre façon de voir la vie, vos buts, votre vie familiale, professionnelle, vos passe-temps ? 
  • Que pensiez-vous de Dieu, de Jésus, de la Bible ? 
  • Quelles circonstances, quels éléments de votre vie ont provoqué le besoin de changer ?

   AVANT :
  
  • Comment avez-vous décidé de suivre Jésus ? 
  • Quand et où ai-je entendu l’Évangile ? 
  • Comment ai-je compris que Jésus était la vérité ?
  • Que devais-je changer dans mon comportement ? 
  • Pourquoi ai-je donné ma vie à Jésus ?

COMMENT :
  •  Qu’est-ce qui a changé depuis que je suis chrétien ? 
  • Quels sont les avantages de cette vie ? (ex : connaître le pardon, avoir un but dans la vie, faire partie de la famille de Dieu, recevoir la force dans les moments difficiles)
  • Quelles sont mes espérances, ma vision du monde aujourd’hui?

APRES :

Denis Thibeault
Publié dans Rendre son témoignage, Témoignage | Laisser un commentaire