Question de la semaine 23 au 29 mai 2010

LA BEAUTÉ QUI PLAÎT VRAIMENT AUX YEUX DE DIEU

Question d’ouverture/brise glace (amenez-la très naturellement) : Trouvez-vous que pst Benoit avait raison de dire que nous sommes submergés par toutes sortes de messages trompeurs en ce qui a trait à la beauté? Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans cette réalité?

1.     Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans le message de dimanche dernier?
2.     Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver dans une situation qui peut s’apparenter à celle que Léa a vécu? (Pistes de réflexion : injustice, être désavantagé, être trompé, être utilisé,
3.     Selon vous, est-ce que la vie est toujours juste? Justifiez votre réponse. Comment réagissez-vous lorsque vous êtes victime d’injustice?
4.     Genèse 29.31 soutient que « L’Éternel vit que Léa n’était pas aimée… ». Croyez-vous que Dieu sait vraiment ce que vous vivez et ressentez à tout moment? Si oui, qu’est-ce que ça provoque en vous l’idée que Dieu soit au courant de votre situation et qu’il n’intervienne pas pour remédier à la situation?
5.     Léa semble avoir mis beaucoup d’espoir et d’énergie afin de devenir « l’amour » de son mari? Quels ont été les « Jacob » dans nos vies après lesquels nous avons soupiré et qui nous ont finalement déçus?
6.     À la naissance de son 4e enfant, Léa semble avoir expérimenté un point tournant (« Cette fois, je louerai l’Éternel! » Genèse 29.35)? Racontez-nous une expérience similaire que vous avez vécue personnellement.
7.     Vous arrive-t-il de poser la question « Pourquoi? » au Seigneur? Qu’est-ce qui sous-tend cette question selon vous? Quelle question serait-il préférable de poser à l’avenir?
8.     Je joins à cette série de questions un complément de mes notes d’études pour mon message sur Léa. Si vous le jugez pertinent, vous pourrez les communiquer aux membres de votre GC.


Notes supplémentaires

L’histoire de Léa nous enseigne une autre leçon importante :

Lorsque vient le temps d’évaluer ce qu’a été notre vie et l’héritage que nous laissons derrière nous, il nous manque toujours plusieurs éléments.

Voici ce que Léa ignorait au moment de sa mort :

·       Que son mari insisterait pour être enterré avec elle et non pas avec sa sœur Rachel.
·       Que Moïse, son descendant (de la tribu de Lévi), libérerait le peuple d’Israël et qu’il écrirait tout le Pentateuque à savoir : Genèse, Exode, Nombre, Deutéronome, Lévitique.
·       Que Boaz, son descendant, marierait Ruth et que de ce couple découlerait un peu plus tard les naissances de David et de Salomon de qui ont tient les livres suivants : Psaumes, Proverbes, Ecclésiastes et Cantique des cantiques.
·       Que parmi ses descendants, on retrouverait entre autres tous les grands rois du royaume de Juda.
·       Que toutes les lignées des sacrificateurs et des prêtres en Israël seraient en fait ses descendants.
·       Que parmi ses descendants, on retrouverait plusieurs des plus grands prophètes qu’Israël ait connus : Esaïe, Jérémie, Ezéchiel, etc.
·       Qu’Élisabeth Zacharie et par le fait même Jean-Baptiste, qui a préparé le chemin pour la venue de Jésus, étaient tous de la tribu de Lévi. Donc, des descendants de Léa.
·       Que Marie et Joseph étaient des descendants de Juda, donc des descendants de Léa.
·       Que Jésus lui-même, i.e. le Sauveur du monde, serait également parmi ses descendants.

En d’autres mots, Léa ignorait qu’elle était en train de devenir une pierre angulaire de l’histoire de l’humanité, que le salut de l’humanité passerait par elle, que son histoire serait lue et racontée sur tous les continents de cette terre.
Ce contenu a été publié dans 2010, Beauté, Mai, Questions de la semaine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *