L’art de poser des questions

Le rôle principale du facilitateur est d’amener les membres de son Groupe de croissance à découvrir par eux-même une vérité biblique. Pour ce faire il convient de savoir poser les bonnes questions, mais surtout de savoir comment les poser. Voici quelques conseils qui pourrons vous aider à devenir meilleur dans votre rôle de facilitateur.

1. Lorsque vous avez un passage biblique à faire lire demandez à une personne de le lire en entier. Si ce même passage comporte plus de 10 versets par exemple, vous pouvez demandez quelqu’un d’autre de lire la suite. Assurez-vous que tous les participants auront le privilège de lire pendant la session. Après avoir fait lire le texte du début vous pouvez ouvrir la rencontre en posant l’une de ces questions : Qu’est-ce qui vous a frappé dans ce texte ? Ou encore : Quel verset est-ce que vous souligneriez et pourquoi ?

2. Faites en sortes de faire découvrir le plus de choses possibles par les participants eux-mêmes. Nous oublions moins facilement ce que nous découvrons que ce qu’on nous dit ou nous expose. Vous avez surement déjà entendu : « Je ne me souviens pas ce que le pasteur à dit ce matin, mais ce que je me rappelle c’est que c’était bon. »

3. Si votre question reste sans réponse apportez-la d’une autre façon.

4. N’ayez pas peur des silences, permettez aux frères et sœurs de réfléchir.

5. Si la réponse n’est pas celle que vous souhaitiez entendre ne l’écarter pas trop vite faites ressortir les éléments acceptables et poursuivez ensuite avec un autre participant.

6. Pendant la rencontre regardez discrètement l’heure pour ne pas devoir interrompre l’étude ou prolonger au-delà des limites de temps établit. Le rôle premier d’un facilitateur est de diriger la discussions.

7. Si une question vous est posée et que vous n’avez pas la réponse, ne répondez pas n’importe quoi. Il serait sage de dire : « Je ne connais pas la réponse pour le moment. Je vais faire une recherche et je te reviens la semaine prochaine avec une réponse. » Faites ce que vous dites que vous allez faire. Si vous avez promis une réponse pour la semaine suivante, il serait important d’y revenir en commençant. Si vous n’avez pas la réponse dites : « Je ne t’ai pas oublié je continu mes recherches. »

8. Soyez ouvert si quelqu’un pense différemment de vous sur un même point.

9. N’oubliez-pas que le Seigneur veut aussi vous enseigner.

10. Ne donnez pas vous-même la réponse à une question à l’exception que si personne n’y a répondu.

11. Ne fournissez pas de réponse trop vite. Laissez les participants en discuter et même en débattre.

12. N’interrompez pas quelqu’un immédiatement lorsque vous apercevez une faille dans son raisonnement. Laissez-le s’exprimer et demandez aux groupes ce qu’il en pense.

13. Ne reprenez pas quelqu’un publiquement. Rencontrez-le en privé et exprimez-lui votre point de vu.

14. Ne vous écartez pas de votre sujet sauf si le Saint-Esprit vous y contraint.

15. C’est le Saint-Esprit qui dirige nos rencontres. Demandez-lui de vous guider.

16. Demandez à quelqu’un de prier pour débuter la rencontre.
Ce contenu a été publié dans L'art de poser des questions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *